Seeds of Diversity
Visitez notre site Internet Transférez à un ami Abonnez-vous Faites un don Lisez ce bulletin dans votre navigateur

Retourner au bulletin Juin 2015

Collection de pomme de terre sans se "creuser la terre"

Bob Wildfong

Il existe une centaine de variétés intéressantes du patrimoine qui valent la peine d’être cultivées, mais la plupart d’entre elles sont difficile à trouver. Lorsque vous en trouvez une qui vous plaît, il est souvent judicieux de la cultiver année après année parce que vous pourriez ne pas être en mesure de la retrouver. Le problème est qu’une fois que vous avez une bonne collection de variétés, vous devez les planter toutes chaque printemps et les déterrer chaque automne. Les pommes de terre ne sont pas comme les graines qui peuvent être mises sur une étagère pendant quelques années - vous ne pouvez pas prendre une pause - elles doivent être cultivées en continu.

Voici une méthode qui vous rendra la vie beaucoup plus facile. Vous pourrez, grâce à elle, conserver une collection de dizaines de variétés de pommes de terre dans un petit espace, sans avoir à déterre, à vous battre contre les doryphores et presque sans  effort.

Il y a quelques années, j’ai hérité d’une grande partie de la collection de pommes de terre de Garrett Pittenger.  Il cultivait et collectionnait plusieurs variétés depuis des lustres  et le temps était venu pour lui de répartir l'effort. J’ai ajouté à cela quelques variétés offertes par les membres et je me suis vite retrouvé à cultiver plus de 30 variétés! Je n’ai pas vraiment besoin de 30 rangs de pommes de terre, et je ne tiens pas à passer mon été à creuser. Côté quantité, disons que cinq ou six variétés auraient été amplement suffisantes,  et que maintenir le reste pour être en mesure de les cultiver dans les années à venir me suffisait.

Ayant eu une saison épuisante à  creuser pour sortir 30 sortes de pommes de terre, à les étiqueter, les ensacher, les entreposer et les trier, j’étais très motivé à trouver un moyen plus facile. Je suis donc tombé sur cet article qui parle de la culture des pommes de terre à partir de boutures:
http://www.fao.org/potato-2008/en/potato/seedtubers.html  (Anglais)

La FAO encourage une culture alternative à faible coût et prometteuse : l'utilisation de très petites boutures, c’est-à-dire  celles à un nœud unique, de feuille, de bourgeon ou autre d'environ 1,5 cm, qui peuvent être cultivées pour produire des plantules à une échelle commerciale.

Il se trouve que les pommes de terre peuvent être cultivées très facilement à partir de boutures, et ce même à titre de petites plantes d'intérieur. N’importe quelle partie de la plante produira des racines, mais les meilleurs résultats proviennent des germes qui se développent à partir des yeux du tubercule. Une petite pelure se développera en petit plant de pommes de terre minuscule, et au bout de 4 semaines, commencera à produire de minuscules tubercules. Ces plantes de pomme de terre miniatures sont génétiquement complètes et peuvent par la suite se développer en un plant de grandeur normal. Pour les collectionneurs débordés, elles sont de la taille parfaite pour garder vivante les variétés (mais pas pour produire des pommes de terre de grosseur régulières et comestibles).

Cette année, je cultive cinq variétés en sol : elles produiront suffisamment de pommes de terre pour l'hiver, mais j’ai également 30 variétés sous forme miniature à l'intérieur dans des pots de quatre pouces. À chaque deux ou trois mois, elles deviennent naturellement jaune et "vieillissent", ou meurent. Comme dans le jardin ou sur le terrain, cela signifie qu'elles ont terminé leur cycle de vie, et elles sont devenues des tubercules miniatures. Je tamise les mini-tubercules, je leurs permet de se reposer dans un endroit frais pendant un mois, puis je les plante à nouveau dans des pots.

En tout, je garde une collection saine de 30 variétés de pommes de terre pour aussi peu que quelques heures de travail tous les trois ou quatre mois, et environ huit pieds carrés d'espace intérieur bien éclairé. Nul besoin de creuser, aucune doryphores  et je peux utiliser n’importe quelle de ces variétés pour une plantation extérieure au moment où j’en ai besoin.
--



-
Bob Wildfong est le Directeur exécutif des Semences du patrimoine Canada et spécialiste en horticulture pour le Musée de la région de Waterloo. Un grand merci au Musée pour le don d’un espace nécessaire à la conservation in vivo de pommes de terre.

 

Retourner au bulletin Juin 2015

Vous n'êtes pas encore membre?

Un abonnement annuel aux Semences du patrimoine inclu trois revues et le Catalogue des semences des membres.

Notre travail dépend de vos dons.

Merci beaucoup de votre soutien!

Tenez-vous au courant!

facebook    twitter

www.semences.ca